La détox printanière, c’est maintenant qu’il faut y penser !!! 😉😋😉
Kihako a sélectionné pour vous la sève de bouleau BIO Délices des forêts, enrichie en jus d’argousier et récoltée il y a quelques jours tout près de chez nous dans l’Ain.
Sur commande:
✅La poche de 1,5l, cure de 10 jours, 30€
✅La poche de 3l, cure de 20 jours, 55€

Un verre de 10cl à boire le matin à jeun,

Allo 06 03 47 51 36 pour commander, avant le 20 mars une livraison chez Kihako le 25 mars, avant le 15 avril pour une livraison chez Kihako le 20 Avril !!!

Entre mars et avril, la sève (ou jus) de bouleau s’installe dans tous les rayons santé bios. Quels bienfaits ? Comment faire une cure ? Quelles posologies, conservations et contre-indications ? Explications avec Victoria Renaud-Foughali, conseillère spécialisée en phytothérapie et dirigeante de l’herboristerie Millymenthe.

Pourquoi la sève de bouleau est tendance au printemps ?
« Entre l’hiver et le printemps, c’est le moment où la sève monte pour le bouleau et tous les gros arbres en général. La sève de bouleau est récoltée, en fonction des années, entre le 15 mars et le 15 avril ce qui explique qu’on la voit partout dans les magasins à cette période, répond Victoria Renaud-Foughali, conseillère spécialisée en phytothérapie et dirigeante de l’herboristerie Millymenthe. La sève est directement récoltée dans les bouleaux. Les producteurs et artisans percent l’écorce de l’arbre, mettent un tuyau et récolte la sève, ce qui en fait un produit brut.

Quels sont les bienfaits santé de la sève de bouleau ?
Détox. « Le premier axe de la sève de bouleau c’est la détox, indique la spécialiste. Elle va drainer les émonctoires que sont les reins, les poumons, le foie, le sang et la peau. Et comme on est au changement de saison, cela nettoie aussi les toxines de l’hiver. » De plus « la sève de bouleau est une des seules cures détox qui ne fatigue pas car elle est riche en minéraux et oligo-éléments. Du coup elle stimule en même temps qu’elle détoxifie ».

« Pendant une cure détox, on suit une alimentation riche en vitamines, on évite le trop gras, trop sucré »

Reminéralisante. La sève de bouleau est riche en minéraux, oligo-éléments et en vitamines notamment les vitamines B. « Elle reminéralise les articulations, renforce et réhydrate les muscles pour les sportifs, les personnes en convalescence et âgées. »

Goutte. « Pour les personnes qui ont du cholestérol ou des crises des gouttes, elle a un côté anti-inflammatoire et draine le foie et l’acide urique de l’organisme. »

Perte de poids. « La sève de bouleau sert de « starter » à la perte de poids en nettoyant le foie des toxines. En herboristerie on conseille ce nettoyage du foie pour mettre tout à zéro. » La sève de bouleau est très peu calorique puisqu’elle est constituée de 99 % d’eau. En drainant l’organisme, elle joue aussi positivement sur la rétention d’eau et la cellulite.

Peau, cheveux. « On peut aussi l’utiliser en cure externe par exemple en lotion capillaire pour les problèmes de cuir chevelu comme en cas de pellicules récalcitrantes, en cicatrisant sur des peaux atopiques, sensibles, et en cas d’acné. »

Des contre-indications
« Il faut faire faire attention aux personnes allergiques aux dérivés salicylés, prévient Victoria Renaud-Foughali. Le bouleau est un arbre assez allergisant. Son principe actif peut entraîner des allergies respiratoires et cutanées. » Généralement, les personnes allergiques au bouleau le savent et doivent donc éviter de boire sa sève.
« Si on prend de gros traitements spécifiques ou que l’on souffre d’importantes pathologies rénales, on évite la sève de bouleau car c’est un fort draineur qui nettoie et qui peut potentiellement enlever les principes actifs des médicaments et faire trop travailler les reins. » C’est le cas par exemple pour les personnes sous chimiothérapie. « Elles peuvent prendre de la sève de bouleau après pour nettoyer et drainer les émonctoires, mais pendant on évite ou on demande un avis médical avant. »
Les femmes enceintes et allaitantes ne doivent pas faire de drainages donc ne pas prendre de sève de bouleau. Enfin, les cures de sève de bouleau sont déconseillées chez l’enfant.

Source: le journal des femmes / Santé / Aurélie Blaize